Skip to main content
rechercher
0
Acérola
Acérolathèque

Le fer, un oligoélément majeur du tonus physique

Par 29 décembre 2021novembre 26th, 2022Aucun commentaire

Le fer est l’oligoélément du globule rouge par excellence. On connait les effets de sa carence, qui entraine l’anémie, trouble qui se manifeste par de la fatigue chronique. C’est aussi un des sept métaux alchimiques, qui correspond à la planète Mars et au signe astrologique du Bélier.

Le rôle du fer dans le globule rouge

L’hématie ou globule rouge est une cellule sans noyau, qui contient de l’hémoglobine, une protéine complexe formée de 4 sous unités. Chacune de ces sous unités contient un hème centré sur un atome de fer sous forme ionisée, donc chaque molécule d’hémoglobine contient 4 atomes de fer. Or ce fer permet de fixer l’oxygène venant des poumons et de le transporter jusqu’à nos cellules. Cela permet la respiration cellulaire, qui transforme le glucose en énergie chimique sous forme d’ATP. Ainsi, le fer est indispensable à la respiration cellulaire et à la production d’énergie nécessaire au métabolisme cellulaire. Faute de fer, la cellule est moins approvisionnée en oxygène, et produit moins d’ATP, d’où la fatigue liée à l’anémie.

Cette production d’énergie est indispensable au bon fonctionnement de nos cellules. Les cellules nerveuses, par exemple, sont de grosses consommatrices d’énergie, lors de la transmission de l’influx nerveux. Cette énergie est également indispensable au fonctionnement des fibres musculaires, y compris dans le muscle cardiaque. Le fer est donc un oligoélément majeur de notre santé.

Les autres rôles du fer

Cet oligoélément possède un autre rôle important, puisqu’il faut partie de la composition d’une autre protéine, musculaire cette fois, qui s’appelle la globine. Cette globine permet de stocker de l’oxygène de manière à répondre à un besoin brutal en oxygène au plan musculaire. Ce rôle musculaire accroit l’incidence d’une carence en fer sur la fatigue chronique.

Le fer est également présent dans certaines enzymes du foie aux propriétés anti oxydantes et anti âge, tels que la catalase ou la super oxyde dismutase (ou SOD). Ces enzymes permettent de lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif, ainsi que contre des substances toxiques ou oxydantes.

Selon certaines recherches, le pouvoir antioxydant permettrait d’avoir une meilleure résistance immunitaire, mais aussi de protéger les artères et de limiter les maladies dégénératives.

Le foie, organe de stockage du fer

Le foie est un organe capable de stocker le fer. Ce stockage permet d’avoir la réserve en fer nécessaire à notre organisme. On dit du foie qu’il a une fonction martiale.

Rappelons la présence dans le foie des enzymes anti oxydantes que nous venons d’évoquer. Celles-ci permettent de limiter le vieillissement cellulaire.

Attention, si vous avez le foie fragile, vous risquez de ne pas stocker correctement le fer. Notamment, chez les personnes atteintes d’hémochromatose, il est déconseillé de prendre des compléments alimentaires riches en fer.

Ou trouver du fer

Nos aliments contiennent le fer parfois en bonne proportion. On peut citer comme anti anémique la carotte, le romarin, la spiruline, la viande rouge, l’abricot, les légumes verts, les légumineuses (pois cassés notamment), le boudin noir, le cresson, le persil, l’ortie. Tous ces aliments sont riches en fer. Nous n’avons pas cité les épinards, car l’apport en fer de ce légume a été largement surestimé.

Mais vous pouvez prendre le fer aussi en complément alimentaire, comme par exemple, avec le produit phyto triplex fer, qui contient de l’ortie, du persil, de la sarriette. Vous pouvez également trouver le fer dans un produit de chez Catalyons à base de fer. Nous proposons aussi une spiruline en comprimés, certifiée bio, de très haute qualité. L’intérêt de la spiruline est qu’elle apporte du fer et des protéines, nécessaires à la production d’hémoglobine.

N’oubliez pas, d’autre part, que le thé empêche la bonne absorption intestinale du fer, donc faites attention à ne pas abuser du thé en cas d’anémie. Il vaut mieux boire du rooibos ou des infusions digestives plutôt que du thé en ce cas-là. De même, les produits laitiers et le gluten, si vous y êtes intolérant, peuvent perturber cette bonne assimilation.

Par ailleurs, il existe des plantes qui facilitent l’utilisation du fer par l’organisme, et notamment on peut citer le cornouiller sanguin, le noisetier et surtout le tamaris, qu’on prendra à raison de 10 gouttes le matin à jeun, avec un des compléments alimentaires riches en fer.

Quant aux autres produits que nous conseillons, voici les bonnes doses à prendre :

  • Phyto triplex fer : un demi bouchon le matin à jeun.
  • Spiruline : deux comprimés matin, midi et soir avant les repas avec un peu d’eau.
  • Catalyons fer : un bouchon le matin à jeun dans un peu d’eau.

Ces cures peuvent durer un mois ou plus, selon les besoins de l’organisme.

Il faut noter que l’apport en fer doit être pris avec la vitamine C. Cette dernière est indispensable à l’assimilation intestinale du fer, et permet son stockage par le foie. Vous pouvez prendre la vitamine C de l’acérola, par exemple, ou simplement consommer un verre de jus d’agrumes ou de jus de cassis vers 17 h tous les jours.

Qui peut prendre du fer

Toute personne fatiguée peut prendre du fer, à condition de bien respecter les dosages conseillés, car un excès de fer peut entrainer l’hyper sidérémie. Respectez donc bien les dosages que nous vous indiquons précédemment.

Les femmes ayant des règles trop abondantes ont souvent une carence ne fer, et doivent prendre du fer régulièrement. On peut conseiller aussi ces produits pour les personnes ayant été dénutries, convalescentes ou fragiles.

Faisons remarquer aussi que les végétariens ou les végans peuvent manquer de fer. La fixation du fer dans l’hémoglobine nécessite aussi un bon apport en protéines, dont sont souvent carencés les végans. D’où l’intérêt de la spiruline, qui comprend plus de 70% de protéines végétales complètes. En particulier, la spiruline contient les 8 acides aminés essentiels, que notre organisme ne sait pas fabriquer et que nous devons trouver dans nos aliments. Elle contient aussi la vitamine B12, utile pour la maturation des globules rouges dans la rate. Cette algue d’eau douce constituera donc une excellente supplémentation pour les végétariens. Il sera nécessaire également d’adopter une alimentation équilibrée en protéines. Le végan devra donc consommer des algues et des champignons, bons apports en protéines végétales complètes.

Enfin, le sportif, qui sollicite beaucoup les muscles, peut avoir intérêt à prendre des compléments alimentaires riches en fer.

 

Alain Tardif

Alain Tardif est naturopathe depuis 1996, titulaire d’un doctorat (Ph. D) en médecine alternative et complémentaire de l’université de Moscou.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Pour toute question ou remarque sur un produit ou une commande, contactez-nous directement au 01 43 73 05 25.

01 43 73 05 25