Skip to main content
rechercher
0
Acérola
Acérolathèque

Réalisation de l’élixir de Charme sans cueillir la fleur

Par 14 novembre 2019novembre 26th, 2022Aucun commentaire

Comment réaliser un élixir de charme sans cueillir sa fleur

Pour récolter un élixir de fleurs et de feuilles vivantes, nous collectons les énergies sans cueillir la fleur. Nous nous servons d’un entonnoir, dans ce cas en plastique alimentaire, ce qui ne pose pas problème. Certainement les puristes peuvent discuter notre choix de matériel. Mais rappelons qu’il ne faut surtout pas utiliser le métal. Ceux-ci ont des propriétés vibratoires spécifiques. Ce sont des matériaux alchimiques qui peuvent fausser la qualité des énergies de fleurs récoltées. Le bois n’est pas non plus un choix valable parce que c’est du végétal. Cela va interférer aussi avec l’élixir.

La terre peut être utilisée si elle n’est pas traitée avec des produits contenant des métaux toxiques. Rappelons que la perfection n’existe pas et que le mieux est l’ennemi du bien, l’important étant de faire les choses en conscience. C’est que nous avons fait pour l’élixir de charme, comme le montre la vidéo ci-dessous.

L’élixir de charme, réalisé sans cueillir les branches

Pour réaliser l’élixir de charme sans cueillir sa fleur, nous faisons attention à ne pas toucher l’eau. Nous choisissons une branche pour passer l’eau sur les feuilles, pour récolter l’énergie de la plante. Ici, nous récoltons l’énergie du Charme, utilisée pour les personnes lassées du quotidien.

Nous n’avons pas forcément besoin de beaucoup de soleil pour récolter l’énergie des fleurs sans les cueillir. Lorsque nous réalisons l’élixir en cueillant une partie de plante, celle-ci est en train de mourir. Nous avons alors besoin l’énergie du soleil pour potentialiser l’énergie de la fleur en train de mourir. Avec la méthode de réalisation sans cueillir la fleur, l’énergie végétale est toujours très puissante. La présence du soleil n’est alors pas indispensable. Nous récoltons l’énergie des fleurs en faisant passer 7 fois l’eau sur ces fleurs.

Un lien fort entre l’arbre et l’élixir

Ensuite, nous laissons au repos 20 minutes l’eau chargée d’énergie de fleur à côté du tronc d’un Charme. Cette étape permet de créer un lien fort entre l’arbre et l’élixir obtenu. Après ces vingt minutes, nous réarrosons l’arbre avec un peu de son propre élixir que nous venons d’obtenir pour le remercier et augmenter le lien créé. Pour terminer ce processus, il nous reste plus qu’à fixer notre élixir en rajoutant deux bouchons de silicium colloïdal. Puis nous le dynamisons grâce à 100 agitations spécifiques.

Et comment faire l’élixir final ?

Cet élixir mère que nous venons de fabriquer sera dilué à 1/100 pour obtenir l’élixir final. Puis nous le stabilisons avec de l’alcool ou du silicium colloïdal. Attention, si vous utilisez l’alcool, celui-ci doit être macéré et non distillé.

A quoi sert l’élixir de charme ?

Cet élixir est utile pour les personnes lassées du quotidien. Elles ont tendance à la procrastination. C’est à dire qu’elles remettent au lendemain ce qu’il faudrait faire le jour même. Cela peut être utile quand cette lassitude entraine une forme de négligence.

Prendre ce complément alimentaire permet de donner du tonus, de la vitalité psychique nécessaire pour avoir de l’entrain au quotidien et assurer ainsi les tâches sans les remettre à demain. C’est clairement un stimulant psychique.

Comment prendre cet élixir ?

Comme toutes les fleurs du docteur Bach, nous conseillons de les prendre à raison de trois gouttes au lever et trois gouttes au coucher, pur dans la bouche.

La cure peut durer un à deux mois généralement.

Comme nos élixirs de fleurs sont bio et sans alcool, ces cures conviennent aussi aux animaux et aux enfants, y compris en bas âge. Les femmes enceintes peuvent aussi le prendre sans aucune contre-indication. C’est effectivement un produit qui ne présente aucun effet indésirable ni effets secondaires.

Bien évidemment, il faut savoir à quoi ressemble un charme, ce que vous pouvez voir sur cette fiche botanique.

Alain Tardif

Alain Tardif est naturopathe depuis 1996, titulaire d’un doctorat (Ph. D) en médecine alternative et complémentaire de l’université de Moscou.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Pour toute question ou remarque sur un produit ou une commande, contactez-nous directement au 01 43 73 05 25.

01 43 73 05 25