Skip to main content
Acérolathèque

Le reflux gastro-œsophagien

Reflux gastro-œsophagien et naturopathie

Le reflux gastro-œsophagien est un trouble qui concerne de nombreuses personnes. Il entraine un grand inconfort stomacal, et notamment des brûlures d’estomac, ou mêmes des vomissements. Mais cela peut avoir également des conséquences ORL ou favoriser certaines toux chroniques. Et pourtant, il existe de nombreuses solutions naturelles pour régler ce type de problème, dans la plupart des cas. Certes, il existe des causes qui nécessitent un suivi médical. Mais les cas liés à l’hygiène alimentaire et à l’état de l’estomac peuvent facilement être résolus. Alors présentons les solutions que nous pouvons vous proposer.

Qu’est-ce que le reflux gastro-œsophagien ?

Le reflux gastro-œsophagien est un trouble qui se manifeste par un reflux du bol alimentaire stomacal vers l’œsophage. Ce bol alimentaire est chargé d’enzymes digestives stomacales et d’acide chlorhydrique, à pH très acide. Ces liquides sont très agressifs pour les muqueuses œsophagiennes, ce qui irrite donc l’œsophage. Cela peut aller jusqu’à irriter le pharynx, à l’arrière gorge, et la trachée.

En temps normal, ce type de reflux ne peut pas se produire, car il existe un sphincter à la jonction entre l’estomac et l’œsophage, qui est fermé lorsque le bol alimentaire est dans la cavité stomacale. Ce sphincter empêche précisément ce reflux. Renforçant l’action du sphincter, le diaphragme joue lui aussi un rôle pour empêcher le RGO.

A quoi le reflux gastro-œsophagien est-il dû ?

Il existe plusieurs causes majeures qui favorisent ce reflux.

La cause médicale qui vient en tête est la hernie hiatale, car en ce cas, le diaphragme ne joue plus correctement son rôle vis-à-vis de l’estomac. Ce type de hernie permet plus facilement au bol alimentaire de refluer dans l’œsophage, et de provoquer ainsi les désagréments que nous vous avons exposé.

De plus, le sphincter est souvent plus fragilisé lorsque ce produit ce type de hernie. Evidemment, il n’existe pas de solutions en naturopathie pour ce type de cause. En ce cas, il faudra plutôt aller consulter un ostéopathe en ostéo viscérale, et faire un suivi médical auprès d’un gastro entérologue d’autre part.

Mais il existe aussi des causes alimentaires et nerveuses, qui peuvent être prises en charge en naturopathie.

  1. Le RGO peut être lié à de mauvais mélanges alimentaires : effectivement, si vous consommez aux repas des aliments à temps de digestion court, ces aliments vont stagner dans le bol alimentaire. Et lorsqu’ils stagnent, ils ont tendance à fermenter et à faire fermenter le bol alimentaire. Cela produit souvent des acides et des alcools, qui irritent déjà la muqueuse stomacale. Et ce dernier peut alors produire des spasmes dus à ces irritations, et cela peut provoquer alors un reflux gastro-œsophagien. Ces aliments à temps de digestion court (fruits aqueux crus, yaourts, fromage blanc, tomates crues) doivent donc être consommés entre les repas.
  2. Le reflux gastro-œsophagien peut aussi se produire si vous consommez des aliments acides au cours des repas. Effectivement, les aliments acides perturbent la digestion des féculents et farineux que l’on doit consommer lors des repas. Ces aliments acides sont également les aliments à temps de digestion court que nous avons cités, auxquels on peut rajouter la rhubarbe et le miel.
  3. Le Reflux gastro-œsophagien peut être lié à une insuffisance biliaire. Lorsque la vésicule biliaire ne fonctionne pas suffisamment, la digestion des graisses est ralentie. Ce ralentissement digestif en aval peut alourdir la digestion stomacale. Le bol alimentaire peut alors stagner et fermenter dans l’estomac, et là encore, on revient au problème posé par la fermentation du bol alimentaire.
  4. Certaines substances et additifs peuvent entrainer des irritations digestives, très favorables au reflux gastro-œsophagien. Nous citerons notamment les sulfites, qui sont extrêmement fragilisant pour les muqueuses digestives. Cela explique pourquoi les vins blancs très sulfités perturbent la digestion stomacale et favorise de l’hyper acidité dans le bol alimentaire. Nous pouvons aussi citer les effets secondaires de l’aspirine, qui acidifie et agresse la muqueuse stomacale.
  5. Enfin, l’estomac peut être spasmé chez les gens nerveux, anxieux, spasmophiles. Cela peut perturber là encore l’évolution du bol alimentaire. Et le moindre spasme peut favoriser alors le reflux gastro-œsophagien. L’estomac, en ce cas, est lié au relâchement du système neurovégétatif. et le moindre stress peut alors perturber le bon fonctionnement du tube digestif. C’est le nerf parasympathique qui est responsable du relâchement digestif, tandis que le nerf orthosympathique s’y oppose. voilà pourquoi oil faut manger dans le calme et le relâchement.

Comment résoudre les causes du reflux gastro-œsophagien ?

Chaque cause que nous avons évoquée du point 1 au point 5 ont leur lot de solutions naturelles.

En ce qui concerne l’alimentation, il faut donc consommer les fruits crus aqueux, les tomates crues, les yaourts, le fromage blanc, la rhubarbe et le miel entre les repas. Dans l’idéal, ce sera vers 11 heures ou vers 17 heures ou 18 heures. Il sera également nécessaire d’éviter toute sauce vinaigrette au yaourt ou au jus de citron.

Si vous n’avez pas d’hypertension artérielle, vous pouvez mâcher régulièrement des bâtons de réglisse, qui sont de bons calmants de l’estomac. Mais vous pouvez aussi consommer des purées de pomme de terre, qui constituent un bon pansement anti acide gastrique.

Si vous avez une difficulté biliaire, il faudra limiter les graisses saturées, et donc les aliments lourds à digérer, tels que :

Les cacahuètes, le chocolat, les œufs, le poisson gras et volailles grasses, les laitages de vache et les fromages de vache, la viande de mouton et la viande de porc, les charcuteries, le beurre et les produits au beurre, le beurre de palme, etc.

En revanche, vous pouvez consommer des aliments stimulants biliaires, comme le gingembre, le romarin, le pissenlit, les endives, les huiles d’olive et de carthame, la chicorée, le pamplemousse, le citron, les groseilles ou encore le raisin.

Pour éviter le reflux gastro-œsophagien, il faudra bien évidemment éviter les sulfites au maximum. Vous pouvez vous tourner vers les vins sans sulfites ou les vins bio, qui n’utilisent que peu de sulfites. Attention aussi aux fruits secs non bio ou aux crevettes, car les sulfites sont souvent utilisés comme conservateurs pour ces produits là. Ce sont d’ailleurs les sulfites qui donnent la couleur orange aux abricots secs, alors que normalement, les abricots secs naturels sont de couleur brun marron.

Les compléments alimentaires utiles

En cas de reflux gastro-œsophagien, il existe de nombreux compléments alimentaires qui permettent de limiter ce type de désagrément.

Tout d’abord, pour limiter l’acidité gastrique, vous pouvez prendre au choix ou en alternance :

  • Le kudzu, qui est un bon anti acide tiré d’une fécule japonaise.
  • Le dézacid, qui est un alcalinisant à base de sels minéraux.

Par ailleurs, vous pouvez prendre un émollient, qui va calmer les irritations de la muqueuse gastrique. parmi ces émollients, vous pouvez compter par exemple sur l’infusion de fleurs de mauve ou de racine de guimauve. Vous prendrez ces infusions le soir avant le repas.

En cas de spasmes digestifs, vous pourrez prendre une plante antispasmodique, et notamment l’angélique ou le basilic. Pour ce dernier, vous pouvez appliquer quelques gouttes d’huile essentielle de basilic sur le ventre, le soir avant le repas.

D’autres huiles essentielles sont utiles en cas de tels spasmes, et notamment l’essence de mandarine, que vous pouvez employer comme le basilic.

Si votre faiblesse est hépato-biliaire, vous stimulerez les sécrétions des sels biliaires en prenant du chrysanthellum americanum.

Vous pouvez aussi vous tourner vers les complexes de plantes Phytotriplex tels que le Phytotriplex estomac et Phytotriplex foie.

Etat émotionnel et reflux gastro-œsophagien

En principe, et surtout si vous avez des spasmes de l’estomac, il faudra traiter les perturbations émotionnelles, et notamment l’hyper nervosité ou l’angoisse.

L’angoisse peut bloquer la sphère intestinale, et donc avoir des répercussions sur l’estomac. Quand à l’hyper nervosité, cela entraine directement des spasmes digestifs. Rappelons qu’il est préférable de manger dans le relâchement.

En cas d’angoisse, nous conseillons l’élixir de tremble.

En cas d’hyper nervosité, nous recommandons plutôt l’élixir de verveine.

Et vous pouvez également utiliser avec profit l’élixir de cristal de citrine, qui est très favorable à l’énergie de l’estomac. Et portez sur vous une pierre de citrine en complément de cet élixir.

Sur ce, eh bien bon appétit !

Alain Tardif

Alain Tardif est naturopathe depuis 1996, titulaire d’un doctorat (Ph. D) en médecine alternative et complémentaire de l’université de Moscou.

Laisser un commentaire

01 43 73 05 25