Skip to main content
rechercher
0
Acérola
AcérolathèqueHydrolathérapieLes conseils du NaturoSoins naturels

Connaissez-vous l’hydrolathérapie ?

Par 18 novembre 2016décembre 2nd, 2022Aucun commentaire

L’hydrolathérapie est la thérapie par les hydrolats ou eaux florales.

L’hydrolathérapie

Le terme hydrolat est issu du latin « hydro » qui signifie « eau » et du français « lat ou lait », car cette substance présente une apparence laiteuse dans les quelques minutes qui suivent la distillation. Au cours du processus de distillation à vapeur d’eau des plantes aromatiques, deux produits distincts sont en effet extraits et recueillis dans l’essencier : les huiles essentielles d’une part, et les hydrolats d’autre part.

Quel intérêt de traiter par les hydrolats ?

Les hydrolats contiennent donc les mêmes principes actifs que les huiles essentielles mais en concentration moindre. Ils ont donc l’avantage d’être hydrosolubles. Ils possèdent aussi moins de contre-indications et peuvent être utilisés par un grand nombre de personnes. Les hydrolats peuvent se prendre par voie externe (l’eau florale de bleuet) et/ou interne (l’eau florale de camomille romaine).

Nous avons choisi de travailler avec le laboratoire Essenciagua, une petite distillerie de Lozère, qui propose une gamme d’hydrolats issus de l’agriculture biologique. Ces hydrolats sont proposés en version culinaire, c’est-à-dire sans additifs. Ils sont conditionnés en flacon de verre bleuté, pour une meilleure conservation. Il est cependant préférable de les conserver au réfrigérateur après ouverture, car ils sont sensibles à la chaleur.

Les hydrolats sont de bons draineurs de fond. Ils agissent sur le « terrain » de chaque individu tant au point de vue physique que psycho-émotionnel. Issue de l’ensemble plus vaste de la phytothérapie, l’hydrolathérapie est une thérapie holistique, qui cherche à équilibrer l’entité Corps-Esprit.

Comment utiliser les hydrolats ?

Les hydrolats se boivent généralement à raison d’une cuillère à café d’hydrolat dans un verre d’eau ou dans une tisane. Vous pouvez aussi en prendre tout au long de la journée dans un litre d’eau non gazeuse à raison d’une cuillère à soupe. Une cure d’hydrolathérapie s’effectue généralement au changement de saison et sur une période de 20 jours.

L’eau, qui sert d’excipient en hydrolathérapie, doit être de préférence tiède ou chaude, et la plus pure possible. L’eau du Mont Roucous ou de Montcalm seront idéales, mais sinon, vous pouvez aussi filtrer votre eau avec un filtre à charbon actif.

Attention, les hydrolats sont déconseillés chez les femmes enceintes. La lavande ou la sauge, par exemple, peuvent avoir un effet hormonal à plus ou moins long terme.

Exemples d’hydrolats à prendre en cure d’hydrolathérapie

  • L’hydrolat de menthe verte (Mentha spicata) : Puissant activateur de la digestion, l’hydrolat de menthe verte stimule l’estomac et les intestins. Cela permet d’éviter notamment les ballonnements. Il s’utilise en cure pour limiter les fermentations digestives, propices à l’intoxination de l’organisme. Il aide aussi à apaiser les petits troubles digestifs. Cet hydrolat est aussi efficace que la menthe poivrée.
  • L’hydrolat de lavande fine (Lavandula angustifolia) : par voie interne, la lavande aide à calmer les nerfs. Elle est apaisante. On peut aussi l’utiliser par voie externe, pour soulager les petits problèmes de peau (petites coupures, petites brûlures, etc.). Il peut avoir un usage en cosmétique, pour parfumer un shampooing par exemple. Cela peut avoir un effet répulsif sur les poux, par exemple.  On peut aussi l’employer dans un lave-linge, pour parfumer les textiles agréablement.
  • L’hydrolat de verveine citronnée (Lippia citriodora) : c’est un hydrolat hautement digestif. Il favorise le relâchement des muscles lisses des intestins, ce qui permet une digestion relâchée.
  • L’hydrolat de thym (Thymus vulgaris) : Excellent antiseptique naturel, cet hydrolat sera utile pour désinfecter le tube digestif. On peut aussi l’employer par voie externe sur une plaie, comme antibiotique naturel.
  • L’hydrolat de bleuet des champs (Centaurea cyanus) : cet hydrolat est un grand classique de l’hydrolathérapie pour l’assainissement des yeux. Vous pouvez en appliquer en compresses tous les soirs, pour renforcer la santé de la cornée et limiter la fatigue visuelle.
  • L’hydrolat de sauge sclarée (Salvia sclarea) : Voilà un hydrolat qui agit sur les bouffées de chaleur. Il est utile donc pour les femmes à la ménopause. C’est également un hydrolat tonique général.
Alain Tardif

Alain Tardif est naturopathe depuis 1996, titulaire d’un doctorat (Ph. D) en médecine alternative et complémentaire de l’université de Moscou.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Pour toute question ou remarque sur un produit ou une commande, contactez-nous directement au 01 43 73 05 25.

01 43 73 05 25