Skip to main content
rechercher
0
Acérola
Acérolathèque

Le shiitake, un champignon de longue vie

Par 30 décembre 2021janvier 10th, 2022Aucun commentaire

Le shiitake (Lentinellus edodes ou lentin de chêne) est un champignon originaire du Japon, dont le nom veut dire champignon (take) qui pousse sur l’arbre shii, ce dernier étant un arbre proche des châtaigniers. On le rencontre fréquemment dans les forêts côtières du Japon mais aussi en Chine, où on l’appelle champignon parfumé.

Une histoire du shiitake

C’est en l’an 199 après JC que l’on retrouve les premières traces écrites de l’usage du shiitake. Les Chinois en offrirent à l’Empereur Japonais légendaire Chūai. On retrouve les premières traces de cultures de shiitake vers l’an 1000 après JC. Ce champignon figure dans la pharmacopée japonaise depuis ces temps là. Les européens commencent à s’intéresser à ce champignon à partir des années 70, époque à laquelle se sont déroulées les premières études scientifiques. Maintenant, c’est le champignon le plus connu de la mycothérapie, et très largement utilisé en complément alimentaire.

Les propriétés du shiitake

Le shiitake contient des vitamines du groupe B, de la vitamine D, du fer et du potassium. Les vitamines du groupe B en font un bon équilibrant nerveux. Mais surtout, il contient du lentinane et du béta 1-3 d glucane, deux sucres complexes aux propriétés immunostimulantes remarquables, ce qu’on confirmé les très nombreuses recherches menées un peu partout dans le monde sur ce champignon. On l’indique donc pour renforcer le système immunitaire, mais aussi pour l’équilibre nerveux, la tonicité physique. Par ailleurs, le lentinane est un bon hypocholestérolémiant, hypoglycémiant et régulateur de la tension artérielle et du poids.

Les contre-indications du shiitake

Ce champignon peut entrainer des effets indésirables de deux sortes. D’une part, il a des propriétés laxatives qui peuvent favoriser de petites diarrhées. Dans ce cas là, on diminuera la quantité de champignon pris journalièrement.

Le shiitake cru peut, d’autre part, provoquer des éruptions de boutons importantes, ce qui correspond à une intolérance alimentaire à ce champignon lorsqu’il est cru ou seulement séché. Si on le cuit, cet effet indésirable disparait, et de ce fait on privilégiera la consommation de compléments alimentaires à base de shiitake en extrait buvable, dont les principes actifs ont été extraits par ébullition décoction, plutôt que la forme gélules.

Chez les gens sujets à allergie, il peut entrainer d’ailleurs de l’hyperéosinophilie, ce qui peut accroître une réaction allergique. Ces personnes là devront prendre le shiitake  sur de courtes durées (un mois au maximum) ou occasionnellement, jamais donc sur de longues durées.

Les dosages conseillés

Nous conseillons de prendre une cuillère café de shiitake le matin à jeun, en dose d’entretien. En dose d’attaque, on peut aller jusqu’à 2 ou 3 cuillères café le matin à jeun. Pour les enfants, on divisera les dosages par deux.

Le produit convient aux femmes enceintes, aux personnes fragiles, aux personnes sous médicaments.

Vous pouvez avoir plus de renseignements sur la mycothérapie dans le traité de mycothérapie

 

Alain Tardif

Alain Tardif est naturopathe depuis 1996, titulaire d’un doctorat (Ph. D) en médecine alternative et complémentaire de l’université de Moscou.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Pour toute question ou remarque sur un produit ou une commande, contactez-nous directement au 01 43 73 05 25.

Contactez-nous