Skip to main content
rechercher
0
Acérola
Acérolathèque

Le plasma marin de Quinton

Par 31 décembre 2021janvier 10th, 2022Aucun commentaire

L’eau de mer comprend entre 30 et 40 grammes de sels minéraux et oligoéléments en solution dans l’eau. Inversement, l’eau douce n’en contient qu’un gramme en général, pour un litre d’eau. Cette eau de mer possède une composition atomique proche du plasma sanguin. C’est pourquoi on l’appelle souvent plasma marin.

une histoire du plasma marin

L’eau de mer a toujours été considérée comme un traitement remarquable. Dès l’Antiquité, on utilisait l’eau de mer en bains. Mais ce n’est qu’au début du 20ème siècle que l’on comprit le grand intérêt thérapeutique du plasma marin, avec les travaux du docteur René Quinton (15 décembre 1866 – 9 juillet 1925). En 1897, Quinton remplaça expérimentalement 485 g de sang d’un chien saigné pour l’occasion, par 532 cm cube de plasma marin. Il constata qu’après la saignée, le chien devenait très affaibli, et reprenait rapidement vigueur après injection de plasma marin, montrant que ce dernier pouvait pallier à un manque de sang. Le chien en question vécut encore 5 ans après cette expérience.

Ce plasma marin a sauvé également la vie d’un machiniste gravement blessé sur un transatlantique. Le machiniste, d’un groupe sanguin rare, fut perfusé avec du plasma marin prélevé directement dans la mer autour du bateau, en attendant d’arriver à New York, ville de destination du transatlantique. On put ensuite le prendre en charge médicalement pour le sauver.

Tout cela a pu contribuer à la popularité de ce traitement.

Comment produit on le plasma marin

On produit le plasma de Quinton par prélèvement d’eau de mer à 10 mètres de profondeur dans des vortex marins. Ensuite, on filtre l’eau sans la chauffer. Elle ne doit pas être en contact ni avec du métal, ni avec un élément électrique, pour garder ses caractéristiques électriques et atomiques. On la ramène à l’isotonie, par dilution. Ainsi, la concentration en oligoéléments est comparable à celle que l’on retrouve dans le plasma sanguin.

Le plasma marin, un complément alimentaire remarquable

On considère que le plasma de Quinton est un excellent traitement de fond. Il en existe deux sortes : le plasma hypertonique et le plasma isotonique.

L’hypertonique est de l’eau de mer filtrée non diluée, tandis que le plasma isotonique est ramenée à la concentration du plasma sanguin.

Nous ne parlerons plus que du plasma isotonique. C’est un complément alimentaire sans aucun danger en usage prolongé (alors que l’hypertonique peut surcharger les reins en sels minéraux ou favoriser de l’hypertension artérielle).

Le plasma marin peut être utile en cas de fatigue générale, chez les convalescents, les personnes multi carencées en oligoéléments. Mais aussi en cas de fatigue nerveuse, de perte de mémoire, de fatigue visuelle (traduisant souvent une fatigue nerveuse).

On peut le conseiller aussi suite à une cure ciblée en oligothérapie. Par exemple, prenez du zinc pour le système immunitaire pendant un à deux mois. Vous risquez au bout d’un certain temps de déséquilibrer les rapports entre le zinc et les autres éléments de l’organisme. Il sera donc utile d’harmoniser les concentrations des oligoéléments suite à cette cure, en prenant une cure de deux mois de plasma marin.

Conseils d’utilisation

Tout le monde peut prendre le plasma marin isotonique, sans aucune contre indication et aucune réserve. Femmes enceintes, enfants en bas âge, adolescents, adultes, personnes âgées, ce produit permet à tous d’entretenir sa santé.

Pour un adulte, une femme enceinte ou un adolescent, on peut conseiller une à deux ampoules de plasma marin par jour le matin à jeun.

Pour un enfant, on divisera les quantités par deux.

L’idéal est de le prendre pur, en le laissant un peu dans la bouche, pour permettre aux éléments de passer par voie sublinguale.

Enfin, la durée de la cure sera de un à deux mois. Elle peut être reproduite tous les semestres.

Pour comprendre l’intérêt du plasma marin, vous pouvez aussi regarder cette petite vidéo. Dans cette vidéo, nous expliquons simplement pourquoi notre plasma sanguin est proche du plasma marin :

Alain Tardif

Alain Tardif est naturopathe depuis 1996, titulaire d’un doctorat (Ph. D) en médecine alternative et complémentaire de l’université de Moscou.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Pour toute question ou remarque sur un produit ou une commande, contactez-nous directement au 01 43 73 05 25.

Contactez-nous