Skip to main content

le millepertuis

Le millepertuis perforé – Hypericum perforatum

Le millepertuis perforé est une plante médicinale très populaire, notamment connue pour ses effets sur l’humeur. Il est souvent utilisé dans des compléments alimentaires à visée antidépressive.

C’est d’ailleurs une plante qui régule le rythme jour/nuit en régulant la production de mélatonine par l’épiphyse. Le millepertuis régule également la production de sérotonine, un neurotransmetteur fondamental dans l’activité cérébrale et la gestion de l’humeur et du stress.

Cette plante se caractérise par des petites feuilles opposées par deux, et des fleurs dont les pétales sont très glanduleux. Les glandes noires sont disposées surtout sur les bords des pétales. Lorsqu’on les froisse entre les doigts, il apparait une matière rouge foncé, qui est en fait de l’huile essentielle. C’est cette matière qui colore en rouge l’huile de millepertuis, lorsqu’on fait macérer les fleurs dans de l’huile d’olive par exemple.

Utilisations courantes

  • Améliore l’humeur et combat la dépression légère à modérée
  • Réduit l’anxiété et le stress
  • Favorise le sommeil et combat l’insomnie
  • Favorise le rythme du sommeil entre le jour et la nuit, ce qui est utile notamment suite à un décalage horaire, ou même pour mieux récupérer des changements d’heure à la fin de l’automne et au début du printemps.
  • Soulage les douleurs neuropathiques
  • Aide à la cicatrisation (usage externe, en huile de macération)
  • Possède des propriétés anti-inflammatoires
  • Soulage les symptômes de la ménopause
  • Aide à réguler le cycle menstruel
  • Possède des propriétés antibactériennes et antivirales
  • Protège le foie
  • Soulage les brûlures d’estomac

Précisions règlementaires sur les allégations

Ces allégations sont conformes au règlement (CE) n°1924/2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires.

Contre-indications

Le millepertuis est contre-indiqué en cas de prise de certains médicaments (antidépresseurs, anticoagulants, pilule contraceptive, etc.) car il peut interagir avec eux. Il est également déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes. Le millepertuis peut également provoquer une photosensibilisation.

Formes galéniques disponibles

En gélules, comprimés, teinture mère, infusions ou huile (usage externe). À prendre de préférence le matin.

Principes actifs du millepertuis

Hypéricine, hyperforine, flavonoïdes, tanins, huile essentielle.

Durée des cures

Les cures peuvent durer de 4 à 6 semaines en général. Les effets se font sentir progressivement. Ne pas arrêter brutalement.

Partie employée

Les sommités fleuries, les boutons floraux.

Complémentarités

Avec le millepertuis, vous pouvez associer :

  • La passiflore ou la valériane pour améliorer le sommeil
  • Le ginkgo biloba pour la mémoire et la concentration
  • Le safran et l’extrait de bourgeon de figuier pour potentialiser les effets antidépresseurs
  • La mélisse  ou l’escholtzia pour ses effets anxiolytiques
  • Le magnésium ou l’aubépine pour lutter contre le stress

Pour améliorer l’état émotionnel, vous pouvez aussi recourir à la fleur de Bach moutarde (mustard) si vous avez de la tristesse sans raison précise. Si votre tendance dépressive est liée à un burn out, vous pouvez combiner les élixir de chêne et d’olivier. Et si vous avez plutôt tendance à l’ennui, vous pouvez utiliser l’élixir de folle avoine.

Une histoire du millepertuis

Le nom “millepertuis” vient du latin “mille” (mille) et “pertuis” (trous), en référence aux nombreuses glandes translucides visibles sur ses feuilles. Utilisé depuis l’Antiquité, il était considéré comme une plante magique capable de chasser les démons. C’était une plante druidique qui était souvent jetée dans les feux du solstice d’été. Les cendres étaient ensuite censées être guérisseuses en général.

Au Moyen Âge, on lui attribuait des vertus cicatrisantes et on l’utilisait pour soigner les blessures.

C’est au 19ème siècle que ses propriétés antidépressives ont été découvertes.

Aujourd’hui, le millepertuis est l’un des antidépresseurs naturels les plus étudiés et utilisés dans le monde. Il est souvent proposé comme complément alimentaire.

Pour aller plus loin

Vous pouvez consulter cette fiche botanique sur cette plante médicinale.

Article écrit par Alain Tardif, naturopathe.

Alain Tardif

Alain Tardif est naturopathe depuis 1996, titulaire d’un doctorat (Ph. D) en médecine alternative et complémentaire de l’université de Moscou.

Laisser un commentaire

01 43 73 05 25