Toute commande passée après 14h ne pourra être postée que le lendemain.

Le bilan organique urinaire en naturopathie, 1ère partie

Ce bilan de santé n’est pas un bilan médical, il nous permet de connaître le terrain de santé organe par organe et fonction par fonction à partir des urines.

Nous l’appelons le bilan urinaire organique mais nous proposons aussi un bilan urinaire émotionnel que nous présentons dans une autre vidéo.

Comment se pratique un bilan urinaire organique ?

C’est très simple, nous faisons analyser par un laboratoire basé en Suisse, à Lausanne plus spécifiquement, les urines en spectrométrie atomique. L’analyse se fait grâce à un appareil de technologie de pointe qui fait brûler les urines à 12 000 degrés dans une chambre à plasma. Le spectromètre atomique va pouvoir décompter toutes les quantités d’oligoéléments, de macro éléments, de métaux lourds ou autres métaux toxiques de terre rare contenus dans les urines.

Quel est l’intérêt d’un bilan urinaire organique ?

Les urines sont le négatif photographique de notre activité physiologique, les reins rejettent ce que notre organisme ne sait pas utiliser, ou ne peut pas utiliser ou ce qui est toxique. Par conséquent, si par exemple la thyroïde ne fonctionne pas suffisamment, elle n’est pas capable de fixer l’iode correctement, elle ne va pas fixer le calcium sur les os correctement et un excès d’iode et de calcium seront présents dans les urines en dénotant une fragilité thyroïdienne. Nous n’allons pas diagnostiquer une maladie avec ce bilan, nous allons simplement indiquer qu’il y a une fragilité de l’organe thyroïde et qu’il faut renforcer le terrain de cet organe. Découvrez comment stimuler la thyroÏde naturellement. C’est bien une analyse à intérêt préventif en amont des pathologies et non pas un intérêt curatif.

Nous analysons 70 éléments anatomiques en spectrométrie atomique par une méthode extrêmement précise.

Qu’est-ce qu’on obtient d’un bilan urinaire organique ?

Et bien on obtient tout d’abord deux tableaux d’analyse des éléments atomiques. Le premier nous présente les macro éléments, les oligoéléments et les éléments de trace comme le zinc ou le fer dont la notion de carence est importante mais aussi la notion de fuite quand elle est trop élevée est importante. Ces trois catégories nous permettent d’étudier des carences ou des excès pour évaluer le terrain et en déduire des possibles fragilités.

Le deuxième tableau nous présente, plutôt que des carences, des excès admissibles ou anormaux de nombreux éléments dont des métaux toxiques comme le cadmium, le mercure ou le plomb par exemple. En total 15 éléments toxiques sont analysés, si nous les trouvons en excès anormal c’est parce qu’il y a une pollution de ce métal toxique dans notre organisme. Nous devons donc, drainer l’organisme pour pouvoir éliminer au maximum les métaux toxiques qui sont en excès, et éventuellement, si nous réussissons à trouver la cause de l’intoxication ce serait l’idéal pour cesser la cause.

À quoi servent ces deux tableaux du bilan urinaire organique ?

Nous avons rapproché 18 organes et fonctions, des teneurs en oligoéléments et macro éléments pour établir des séquences atomiques par organe. Pour la thyroïde, par exemple, nous pouvons citer l’iode et le calcium qui font partie de sa séquence atomique, ou pour le lithium et le potassium qui font partie de la séquence atomique des reins. Si nous retrouvons des anomalies dans ces éléments, nous pourrons identifier des problèmes de terrain.

Nous avons un logiciel qui interprète ces tableaux et qui nous permet de tirer un tableau synthétique organe par organe. Cette synthèse permet de visualiser facilement quels sont les organes qui présentent des terrains organiques plus fragiles sans forcément déclarer une maladie. Grâce à cette étude nous pouvons établir plus facilement un programme de soin complémentaire avec des compléments alimentaires à base de plantes, d’oligoéléments ciblés par rapport aux problèmes concernés.

À partir des résultats de cette analyse nous pouvons conseiller des produits comme le cordyceps qui est un tonique musculaire puissant pour le renforcement des muscles, de l’extrait de la fleur de jument pour refaire la flore intestinale en reconstituant la muqueuse intestinale ou la renforcer, des reminéralisants riches en silicium et calcium pour les os…

Plutôt qu’attaquer des maladies nous allons nous attacher à renforcer le terrain de santé de la personne en prévention ou en amont des maladies. Ceci permet de renforcer le travail réalisé par la médecine classique mais surtout pas de le remplacer. Les traitements peuvent prendre un ou deux mois avec un suivi et pour connaître les résultats, sans forcément refaire un bilan urinaire organique, mais à travers des points avec un naturopathe. Nous conseillons de réaliser un bilan urinaire organique idéalement une fois par an pour contrôler très bien notre terrain de santé et pratiquer une prévention optimale.

Produits utiles
Le bilan organique urinaire en naturopathie, 1ère partie

Catégories du blog
Paiement sécurisé
par carte bleue
Colissimo en 48h
(France hors DOM/TOM)
Satisfait
ou remboursé
garantis
100% naturel